Les voeux du maire

sam-0024.jpg

L'association

Madame et Monsieur les Conseillers Régionaux, représentant le Président Jean-Pierre Masseret, Monsieur le Conseiller Général, Maire de Boulange, représentant notre député Michel Liebgott retenu par d'autres obligations, Mesdames et Messieurs les Maires et adjoints, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal, du C.C.A.S. et du Conseil Communautaire, Monsieur le Président de l'Association des Maires de l'Arrondissement de Thionville, Monsieur le Directeur Général des Services de la Communauté d'Agglomération, Monsieur le Président du Siscodipe, Mon adjudant, représentant de la communauté de brigade de la Gendarmerie, Mesdames et Messieurs les présidents et membres des associations de la commune, Mesdames et Messieurs les nouveaux habitants arrivés en 2011, Messieurs les Présidents de l'Association « La Lorraine à travers les siècles », Mesdames et Messieurs les membres du personnel municipal, Monsieur le correspondant local du Républicain Lorrain, Monsieur le chef des Trois Mousquetaires (qui sont quatre), Mesdames et Messieurs, Chers amis, C'est avec plaisir que je vous souhaite la bienvenue à cette quatrième cérémonie des vœux. Je souhaite vous présenter, au nom du Conseil Municipal, nos meilleurs vœux de santé, de prospérité et d'épanouissement tant personnel que professionnel. Nous pensons également aux personnes dans la peine, dans la difficulté et dans la souffrance. Sachez que vous trouverez toujours une oreille attentive à vos problèmes, auprès de notre C.C.A.S., même s'il n'est pas facile dans une petite commune de se confier. J'espère que ces voeux ne seront pas les derniers car si l'on en croit le calendrier Maya, le mois de décembre risque d'être très difficile à passer. Nous terminons notre troisième année pleine, puisque l'année 2008 était plus une année de découverte. Je ne vais pas vous refaire le discours de l'année dernière et sa longue liste de réalisations. Rochonvillers a changé, a évolué et se prépare à relever de nouveaux défis. J'en profite pour remercier l'ensemble du Conseil Municipal ainsi que les membres du C.C.A.S. pour leur dévouement et leur engagement dans cette aventure. A une époque du chacun pour soi, il est important d'être entouré d'hommes et de femmes qui souhaitent faire évoluer la commune où ils ont choisi de vivre et qui placent l'intérêt général au sommet de leur engagement. Je remercie mes adjoints qui ont été plus sollicités que d'habitude car j'ai eu une année professionnelle assez chargée, ne travaillant pas que 15 jours par an comme on me l'a écrit. Je remercie également Sabrina, notre secrétaire de Mairie, car notre arrivée a été pour elle un bouleversement équivalent à l'arrivée d'un ouragan sur une mer trop calme. Et enfin j'aurais une pensée également pour ma famille qui se demande parfois si je suis encore vivant. *** La tradition veut que l'on commence par jeter un coup d'oeil derrière l'épaule et ainsi de lister les réalisations de l'année précédente. Je dois avouer que le bilan est plutôt modeste. Il est évident qu'il était difficile de garder le rythme effréné du début de mandat mais rassurez-vous nous ne sommes pas revenu au temps jadis (mais pas si lointain) de la mer trop calme. L'année 2011 a vu la fin des travaux d'agrandissement de la caserne des pompiers, inaugurés en grandes pompes le 6 novembre dernier. Notre commune bénéficie d'une caserne agrandie, modernisée et avec un effectif au grand complet, à savoir 12 hommes, sous le commandement de Nicolas Kirsch, premier adjoint. Je suis très fier de cette réalisation et surtout du maintien d'un service public de proximité, essentiel à la vie de nos concitoyens. Le futur Plan Local d'Urbanisme est en bonne voie. Le diagnostic est presque finalisé, alimenté par des visites sur le terrain, de nombreuses réunions avec le bureau d'études et une réunion de confrontation, pardon de concertation, avec nos amis agriculteurs. La prochaine étape sera la définition des grandes lignes directrices de l'avenir de notre territoire avec une présentation à la population. Je tiens à préciser que le P.L.U. n'est pas une aliénation du droit de propriété, comme certains le laisse entendre, mais bien un outil de développement à long terme. Dans notre hâte à boucler le dossier de requalification de la rue Principale, nous avions oublié le fleurissement. Cet oubli a été réparé puisque le fleurissement complet de la rue, des entrées de la commune ainsi que du monument aux morts de l'église ont été réalisé (je salue d'ailleurs le patron de l'entreprise, Mr. Mertz). J'ai hâte de voir le printemps arriver afin d'admirer le résultat. Nous avons également réaménagé les alentours de la grotte près du cimetière et les grilles remises à neuf seront réinstallées au printemps. En décembre, la mairie s'est dotée d'un serveur destiné à la gestion électronique de documents. A terme, un accès par internet sera mis à disposition des habitants afin de pouvoir consulter de chez eux les arrêtés, les délibérations et tous les documents utiles à la compréhension de la vie d'une municipalité. Cet investissement nous permettra, d'ici la fin de l'année 2012, de faire basculer notre mairie au tout numérique, notamment dans nos relations avec la perception. Je tiens d'ailleurs à remercier le nouveau percepteur qui n'est pas rébarbatif aux nouvelles technologies. Je ne désespère pas également de voir la finalisation du site internet de la Commune et la redistribution du fameux Ruxweiler's Zeitung, délaissé par manque de temps, et je m'en excuse. Enfin, au fil de l'année, nous avons perdu beaucoup de temps à répondre à de nombreuses demandes d'explications de la sous-préfecture. Celles-ci concernaient les arrêtés et les délibérations prises depuis le début du mandat, voir les agissements très suspects du Maire. Nos trois mousquetaires (qui sont quatre) se sont montrés très prolixes cette année, à un tel point que j'ai même envisagé de demander l'ouverture d'une antenne locale de la sous-préfecture et de la gendarmerie. Je tiens d'ailleurs à saluer la patience de Sabrina qui est, au final, la vraie victime de cet acharnement générant pour elle une surcharge de travail. Continuez Messieurs, vous êtes notre carburant et la preuve que nous sommes sur la bonne voie, celle qui vous dérange. Pour terminer sur les réalisations, les travaux récemment réalisés au 4 rue Principale ne sont pas financés par le budget municipal et le fait que la couleur de la façade ressemble à celle de la caserne est fortuit. 2011 se fut aussi l'épisode du prélèvement d'eau qui a plongé la commune dans l'émoi le temps d'un week-end et dont, je le précise, je ne suis nullement l'instigateur. 2011 enfin vit la mise en sommeil de Roch'Anim' faute de bénévoles et c'est bien dommage. *** Rochonvillers est membre de la Communauté d'Agglomération Portes de France Thionville et nous nous y sentons bien. Depuis notre adhésion, c'est plus de 250.000 EUR de travaux pris en charge par la solidarité communautaire, dans les domaines de l'assainissement et du culte notamment. C'est également une mutualisation des services comme le balayage et la dématérialisation des marchés publics. Lorsque Patrick Weiten est venu me voir la première fois et m'a demandé de choisir une délégation, j'ai pris celle des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Notre ambition était d'apporter à chaque habitant le haut débit et j'avais promis que chaque parcelle du territoire serait desservie. Et bien, le dossier est en bonne voie puisque France Telecom a annoncé le déploiement de la fibre optique à l'habitant sur la totalité du territoire de la Communauté d'ici à 2020. Nous ne manquerons pas de revenir sur le sujet dans le courant du premier semestre. *** 2012 commence et nous avons maintenant devant nous deux années pour faire plus que le programme annoncé lors de la campagne électorale et réalisé presque totalement à ce jour. Deux projets de travaux pour cette année : le columbarium au cimetière et la plaine de jeux pour les enfants à côté de l'église, sous réserve bien évidemment de l'aide de nos financeurs habituels que sont le Conseil Général et le Conseil Régional. Cette année, la commission travaux va être particulièrement sollicitée car nous allons parcourir le haut du village, m2 par m2, afin d'élaborer le cahier des charges concernant les travaux de requalification de cette partie de la commune, incluant la route vers Escherange, avec pour objectif une réalisation des travaux en 2013 (si les Mayas avaient tort) ! Nous devrions également voir le démarrage du projet de construction de logements porté par la société Kazowend. Ce projet privé doit changer radicalement le coeur de village et j'espère vivement qu'il sera mené à bien. Il apportera de nouveaux logements, plus que nécessaire, notamment pour nos jeunes. La Commune restera vigilante et interviendra s'il le faut afin que cette verrue disparaisse. Une réflexion sera portée sur le logement social. La proximité du Luxembourg dope le marché immobilier et il est difficile pour ceux qui travaillent en France de pouvoir trouver des logements abordables. La demande de création d'une Zone de Développement Eolien, située au nord de notre commune ainsi que sur les Communes d'Escherange et de Volmerange-les-Mines sera déposé d'ici quelques semaines à la Préfecture de la Moselle. Elle est portée par notre E.P.C.I. et la Communauté de Communes de Cattenom et Environs. L'instruction du dossier devrait se terminer fin de cette année. Un comité de pilotage va être mis en place afin de réfléchir à sa future exploitation, sachant que les élus du territoire sont plus que favorables à la création d'une société d'économie mixte. Ce dossier est important pour notre commune car il apportera à terme des ressources financières nouvelles. Ce ne sera pas des millions mais, rapporté à la taille de notre budget, suffisamment pour améliorer le cadre et la qualité de vie de nos habitants. *** 2012 est une année électorale importante et comme certains de mes collègues, je me dois de vous apporter mon éclairage sur la prochaine élection présidentielle. Vous le savez, la situation économique est difficile, les crises se succèdent, des A se perdent, des emplois aussi. « La situation devient sérieuse lorsque l'entreprise n'est plus qu'une bulle d'air dans le tourbillon spéculatif » disait l'économiste anglais Keynes. Dans cette tempête, l équipage du paquebot France doit se choisir un nouveau capitaine. Jean-Marie Mizzon, le maire de Basse-Ham, nous a dit lors de ses vœux qu'il fallait que les candidats à ce poste disent la vérité aux Français, que l'on puisse choisir en connaissance de cause. Je partage tout à fait son point de vue, tout comme il partage le mien. Il a tellement bien parlé que j'étais prêt à monter un comité de soutien à sa candidature à la présidence. Je ne suis pas certain que nous soyons prêts à entendre la vérité. Si demain, à la manière d'un Winston Churchill au lendemain du 10 mai 40, un candidat nous annonce qu'il va falloir se serrer la ceinture, faire des sacrifices et des choix difficiles, renoncer à certains acquis, allons nous voter pour lui ? Allons nous éviter aux générations futures de résoudre des problèmes que nous avons récupéré des générations précédentes ? Pas sûr. Nous préférons peut être celui qui nous dira que tout va s'arranger ou à l'extrême, qui rejettera la faute sur les étrangers. Dans le passé, le candidat d'un grand parti a renoncé à se présenter pour éviter de parler vrai. Pourtant, il faudra bien un jour prendre le taureau par les cornes, pour ne pas finir comme les Grecs. Il faudra bien un jour mettre l'intérêt général tout en haut des objectifs. Je nous invite donc à méditer cette phrase de Jean Cocteau : « La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi, M O I » ? *** Enfin, je souhaite terminer en vous parlant de l'Association « La Lorraine à travers les siècles », représentée notamment aujourd'hui par Kévin et François. Ce groupe de jeunes a été pour moi le rayon de soleil de cette année 2011, la preuve que rien n'est perdu, que l'esprit d'engagement existe toujours, même chez les plus jeunes. Leur dada : l'histoire avec un grand H. Pour ceux qui l'ignorent, nous disposons sur notre territoire de fortifications de la ligne Maginot. Il y a le fameux fort de Rochonvillers, modernisé pendant la guerre froide et toujours propriété de l'armée, mais il y a aussi le fort X1, une casemate, connue sous le nom de l'infirmerie et situé dans le Gros Bois. Propriété de la commune, elle fut laissée à l'abandon et son contenu fut dispersé vers d'autres forts, voir dérobé.
Ce véritable club des cinq s'est mis en tête de retaper le fort et d'en faire un musée. Ils sont venus présenter leur projet au Conseil Municipal et nous avons signé avec eux une convention de mise à disposition des lieux. Nous allons les accompagner dans la mesure de nos possibilités techniques et financières. Personnellement, étant un grand passionné d'histoire, je compte bien les aider à trouver des financements auprès des entreprises et ainsi que des collectivités. Il n'est donc pas improbable que Rochonvillers devienne un jour une commune touristique. *** Pour conclure, je vous renouvelle les voeux du Conseil Municipal, vous remercie de votre présence, de m'avoir écouté avec attention, espérant ne pas avoir été trop long. Je vous invite à présent à partager ensemble, dans la convivialité, le verre de l'amitié.

BRESSAN Kévin

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×